Ramonage : l’opération prévention et sécurité pour votre cheminée

Le ramonage de cheminée est une opération d’entretien relevant d’une obligation prévue par la loi. En effet, il est spécifié dans la réglementation que les conduits de fumée doivent être entretenus afin d’éviter tout risque d’incendie. Voici les éléments essentiels à retenir à ce sujet.

Obtenir un certificat attestant la réalisation d’un ramonage

Dès lors que vous avez un conduit de fumée ou une cheminée dans votre logement, vous devez procéder au ramonage. Cette opération doit être effectuée par un professionnel qualifié et donne lieu à un certificat. En effet, une fois l’intervention terminée, l’intervenant vous délivre un document qui sera réclamé par votre compagnie d’assurance en cas de sinistre. Ainsi, si vous réalisez vous-même le ramonage, vous ne pourrez pas présenter le certificat. Néanmoins, si vous avez les matériels nécessaires pour cette opération, vous pouvez procéder à un ramonage mécanique, en plus de l’opération dans le cadre réglementaire. Cela vous garantira un maximum de sécurité. En général, les propriétaires font recours au service d’une entreprise spécialisée. Vous pouvez prendre des conseils ramonage auprès de cette dernière.

S’assurer de la bonne réalisation du ramonage

Une grande variété de produits destinés au ramonage est disponible sur le marché. Vous en aurez besoin pour vous assurer que l’opération sera réalisée conformément aux exigences requises pour garantir la sécurité de votre cheminée. Ces produits sont parfois accompagnés de certificat, mais ce genre de document n’a pas de valeur auprès de l’assurance. En vertu de l’article 31-6 du RSDT, le ramonage consiste à nettoyer mécaniquement les parois intérieures du conduit. Cela permet d’éliminer toute trace de suie, tout en s’assurant que le conduit est bien vidé sur toute sa longueur. Même si vous souhaitez faire réaliser cette opération par un spécialiste, vous pouvez bénéficier des conseils ramonage sur des sites dédiés.

Ramonage de cheminée : les étapes clés

Comme vous pourrez constater à travers les nombreux conseils ramonage, l’opération ne doit s’effectuer que lorsque le feu est éteint. Ainsi, différentes précautions s’imposent, comme le vidage du cendrier et l’enlèvement de tous les accessoires (plaque en fonte, chenets, déflecteur de fumée…). Pour protéger le sol, vous devrez mettre une bâche devant le foyer et placer un sac-poubelle ou une bassine à la base du conduit. Pour l’opération proprement dite, vous aurez besoin d’un hérisson dressé sur une perche le long du conduit. Le ramonage se fait depuis le sommet de la cheminée, en glissant le hérisson dans le conduit pour gratter les parois. Après cela, vous pouvez utiliser un goupillon ou une brosse pour terminer l’opération.

Connaissez-vous l’assurance pour prêt immobilier ?
Une assurance décès, des informations bonnes à savoir