Les risques garantis par l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur est avant tout une assurance temporaire. Autrement dit, elle est limitée à la durée du crédit, garantissant le remboursement de ce dernier en cas de coup dur (chômage, décès, maladie, etc.). Dans la plupart des cas, l’assurance emprunteur est complétée par diverses garanties d’assurance qui pallient les éventuels risques d’incapacité comme la perte subite d’emploi ou l’invalidité temporaire ou permanente.

Pourquoi est-ce nécessaire de s’assurer ? Le fait de souscrire une assurance emprunteur permet à un particulier d’obtenir plus facilement du prêt. Pour des raisons de sécurité, les établissements de crédit requièrent une confirmation d’adhérence de leur clientèle au sein d’une assurance collective et pas n’importe laquelle. Cette dernière doit à tout prix répondre à tous les besoins de l’emprunteur.

Les risques couverts

L’emprunteur est exposé à des risques potentiels, comme l’incapacité de remboursement dû l’invalidité temporaire ou permanente du souscripteur, la perte d’emploi ou encore le décès.

La garantie d’incapacité de travail : dans le cas où cette invalidité est partielle, l’assureur se charge de la totalité du remboursement des échéances selon leur exigibilité. En cas d’invalidité permanente, il est nécessaire de bien vérifier la raison de l’incapacité de travail. Veuillez noter la franchise ou la période à compter de la date de l’arrêt du travail. Au de-là de 90 jours, l’assureur est tenu d’indemniser. Il est à noter que les impacts d’arrêt de travail à partir de 60 ans ne sont plus pris en charge par l’assurance emprunteur.

La garantie en cas de perte d’emploi : sans l’autorisation de l’organisme de prêt, il est impossible pour l’emprunteur de souscrire à titre individuel. Il convient de prêter attention aux clauses du contrats.

Quitter la version mobile