Assurance habitation: l’assureur peut résilier un contrat

Plusieurs personnes ne comprennent pas pourquoi leur assureur refuse de rembourser malgré le fait que leur appartement ait subi de graves dommages. Les statistiques montrent que 1 à 1,5% des personnes qui ont souscrit une assurance habitation sont radiées chaque année par leur assureur. Ces derniers considèrent que le risque est élevé si la personne a subi une forte fréquence de dégâts des eaux dans une période préétablie.

La résiliation ne tient pas compte de la responsabilité

Le contrat multirisque d’habitation peut être résilié par l’assureur malgré le fait que vous ne soyez pas responsable du sinistre parvenu dans votre logement. En effet, le remboursement de sinistre est régi par la convention « Cidre » gérant les sinistres dans une habitation. Cette convention mentionne que l’assurance remboursera en fonction d’un plafonnement que l’assureur a établi par avance. Les évènements révèlent par ailleurs qu’il est possible que le souscripteur soit radié sans avoir subi de sinistre mais simplement parce que celui-ci habite dans une région jugée trop risquée comme le Sud Est.

Les assurés ayant subis une radiation auront du mal à souscrire un nouveau contrat auprès d’un autre assureur. Pour cause, les compagnies d’assurance demandent aux futurs assurés de déclarer sur l’honneur n’avoir jamais radié. Mentir à cette question peut engendrer de graves conséquences.

Filtrer la clientèle pour mieux assurer

L’assainissement du portefeuille de risques est un phénomène non-conformiste qui ne cesse de croître en raison d’une augmentation constante du nombre de sinistres comme les dégâts des eaux, le vol ou encore le cambriolage. Il n’est pas possible de toujours appliquer une hausse tarifaire, dans ce cas les compagnies n’ont qu’une seule option : filtrer leur clientèle à travers une grande vigilance et une surveillance plus pointue de leur portefeuille.

Qui paie l’assurance habitation dans le cadre d’une colocation ?
Qu’est ce que l’assurance loyer impayé ?